vendredi 9 août 2013

PATISSERIE, le test - Première partie

En ce mois d'Août et avec cette chaleur, on a pas forcément envie de préparer à manger. Alors j'ai décidé de faire un test de certains produit que j'achète, des marques de certains produits, ou d'ouvrages assez importants. Si vous vous demandez ce qui est important pour moi en pâtisserie, la réponse est sur cette page de Wishlist, qui restitue les choses que je souhaite avoir, et donc que je n'ai pas, pas encore...

Mais il y a quelques semaines, ma mère m'a offert le livre dont tous les amateurs de pâtisserie ont au moins pendant une minute rêvé: ce livre, c'est PÂTISSERIE, écrit par un grand chef, Christophe Felder, l'un de mes trois chouchous de la pâtisserie, avec deux autres C: Christophe Michalak, et Christophe Adam.

Pour la première partie du test de ce livre, je vais seulement vous parler de Christophe Felder, parce qu'on ne peut pas parler PÂTISSERIE sans s'y référer, puis je parlerai du livre dans son côté physique, qui est essentiel dans la compréhension de la manière de penser de Christophe Felder concernant la pâtisserie.






Christophe Felder est né en 1965 en Alsace, et est fils d'un père boulanger-pâtissier, ce qui l'a évidemment influencé quant au choix de son métier. Le principal élément qui caractérise sa pâtisserie, c'est le partage, qui va de pair avec la qualité. Son père disait d'ailleurs "dans l'avenir il y aura les grandes surfaces et puis les artisans de qualité". Personne ne le regrette: Christophe à choisi la qualité. Son partage se caractérise par les nombreux livres qu'il a publié, dont les 9 petits volumes de leçons de pâtisseries à présent disponibles dans le livre PÂTISSERIE, mais aussi Mes P'tits choux, Les Folles tartes, Les Meilleurs Macarons salés, etc.
On ne peut parler de Christophe sans parler de ses desserts surprenants et ludiques: chacun met en valeur une partie de la pâtisserie: le pot noir Sonia Rykiel sublime le chocolat et met à l'honneur l'actrice Sonia Rykiel qui adore cette crème. Baccarat est une crème de cassis, de vanille et de verveine et met donc à l'honneur les mélanges surprenants, mais délicieux de la pâtisserie contemporaine. Enfin, l'aspect ludique de la pâtisserie est mis à l'honneur avec Tennisia: une balle de tennis à croquer! (Suprême vanille, crème passion, compote abricot-citron et pâte sablée, au cœur d'un emballage gourmand sphérique au chocolat blanc et citron.) Pour finir cette courte et brève biographie sur Monsieur Felder, on peut approfondir sa passion du partage, qu'il tient bien évidemment de son père qui lui a transmis son savoir-faire. En effet, il propose des cours et formations en France mais pas seulement! Il partage son savoir-faire aux Etats-Unis, au Japon, en Espagne, au Brésil, en Allemagne...
Il est reconnu Chevalier des Arts et des Lettres depuis 2004 et Citoyen d'honneur de l'Etat du Texas depuis 1999.
On finira la présentation du grand chef pâtissier par une citation que j'approuve: "Le plaisir que nous procure une bonne pâtisserie, est éternel". Pour ma part je me souviens toujours des gâteaux que me préparait ma grand-mère (gâteau basque notamment), j'en ai encore le goût à la bouche et cela n'est pas pour me déplaire!

Le livre, que dis-je, la bible de la PÂTISSERIE de Christophe Felder contient pas moins de 207 leçons pour devenir incollable en pâtisserie. La plupart des classiques de la pâtisserie compose ce livre qui se divise en neuf catégories: les pâtes et les tartes, les crèmes, la décoration en pâtisserie, les gâteaux classiques, les chocolats et petites bouchées, les gâteaux de l'avent, les macarons, les brioches et viennoiseries, et enfin les mignardises. Un index répertorie chaque recette à la fin du livre, et on retrouve aussi les recettes classées par ordre de difficulté. Tout est fait pour que l'on considère cet ouvrage comme une marque d'un partage de la pâtisserie, mais aussi comme un retour aux sources, avec son air de bible. Physiquement, le design est assez moderne: gros caractères pour les titres très importants, couleur rose et noire, etc tandis qu'à l'intérieur l'on peut voir des recettes de pâtisseries au pas à pas comme les recettes traditionnelles.





Un petit ,plus du partage: un marque-page sur lequel est marqué certaines conversion, ce qui est plutôt utile quand on débute vraiment dans la pâtisserie. De plus, chaque catégorie débute par une introduction, restituant les bases qu'il faut avoir, comme les ustensiles à posséder.

  

 

On peut cependant contester quelques éléments: il y a tout de même une irrégularité des recettes. Par exemple, si l'on prend la recette n°=25 de la Charlotte aux poires, on peut y voir l'existence de la liste d'ustensiles. Cependant, si l'on prend une autre recette, comme le Christmas Pudding de Brian, la liste d'ustensiles est absente. En plus, on pourra contester le fait que Christophe Felder ne mentionne pas l'étape du croutage pour les macarons, mais je me demande si on est obligé de passer par cette étape pour ses recettes. Je vous dirai tout ça dans la troisième partie! :)
On finira cette première partie par un petit plus du livre que j'adore personnelement: son aspect biblique est sublimé par une bande en tissu de marque-page (voir photo).

 
Je vous retrouve dans quelques temps pour la deuxième partie!